Avr 26, 2024 | Environnement

Adieu l’hiver, bonjour le soleil : peut-on encore parler de saisons ?

Les soubresauts du climat : une disparition progressive des saisons.

Les changements climatiques que nous constatons depuis quelques années semblent bouleverser nos saisons traditionnelles. Les hivers sont de plus en plus doux, quand ils ne sont pas carrément absents, et les étés deviennent parfois insupportablement chauds.

Des études récentes, réalisées par des institutions climatologiques renommées, corroborent cette observation en mettant en lumière une tendance à l’homogénéisation des saisons. Les variations de températures sont de moins en moins marquées au fil des ans.

Les impacts sociétaux : traditions et économie bouleversées.

La disparition graduelle des saisons entraîne plus qu’une simple modification de notre garde-robe. Nos traditions, innées ou acquises, sont fortement liées aux saisons : l’hiver est synonyme de fêtes de fin d’année dans la neige pour certaines cultures, l’été de vacances ensoleillées sur la plage. L’industrie du tourisme, par exemple, est directement affectée par ces modifications climatiques.

Sans parler de l’agriculture. Les producteurs qui dépendent du rythme des saisons se retrouvent désorientés. Certains fruits et légumes risquent même de disparaître de nos assiettes si rien n’est fait.

Vers une nécessité de réévaluer notre relation avec la nature.

Face à cette situation, nous, en tant que citoyens, devrions repenser notre relation avec la nature. L’avenir de la planète dépend des mesures que nous prenons aujourd’hui pour lutter contre les changements climatiques. Cette transformation du climat affecte directement notre quotidien.

Il devient urgent d’agir plus stringemment dans la préservation de notre environnement. Les initiatives locales et les changements individuels sont nécessaires, mais ils doivent aussi être accompagnés d’actions politiques et législatives plus vastes.

Ne nous méprenons pas. Nous parlons bien ici de défis de taille, mais pas insurmontables. Les solutions existent : efficacité énergétique, énergies renouvelables, agriculture durable, protection des forêts, sans oublier la nécessaire transition vers une économie circulaire. Les acteurs de ces changements, ce sont nous, autant que les gouvernements et les entreprises.

Pour finir sur une note informative, rappelons que d’après les scientifiques du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), nous avons encore l’opportunité de limiter le réchauffement planétaire à 1.5°C. Mais pour cela, il nous faut agir dès maintenant et de manière décisive.

Isabelle Doussan

Isabelle Doussan

Autrice d'Europe ecologie

🌿 Isabelle Daussan | Spécialiste en Écologie & Environnement 🇪🇺
📍 Basée en Europe | Défenseure de la durabilité et de la protection de l’environnement
🎓 Diplômée en Biologie et Gestion Environnementale de l’Université de Montpellier
🏢 Ancien poste : Directrice de programme chez GreenFuture NGO
🍃 Expertise en politiques écologiques, conservation de la nature et initiatives vertes
🤝 Collaboration avec ONG, entreprises et gouvernements pour des projets écologiques
🌍 Passionnée par l’éducation environnementale et le développement durable
💼 Consultante en écologie & promotrice de pratiques écoresponsables
📸 #ÉcologieEurope #EnvironnementDurable #ProtectionNature

cairn