Pourquoi et comment économiser l’énergie dans une maison

Pourquoi et comment économiser l’énergie dans une maison

Avez-vous une idée de l’énergie totale consommée pour chauffer nos habitations, nous déplacer, faire fonctionner nos entreprises… ? 

Regardez votre facture d’électricité et/ou de gaz. En moyenne un logement en consomme un peu plus de 13 000 kWh par an d’énergie (chauffage, production d’eau chaude sanitaire, ventilation, éclairage, électroménager…), soit 160 kWh par m².

Petit rappel : 1 kiloWattheure (kWh) correspond à l’énergie consommée par un aspirateur d’une puissance d’1 kiloWatt (1 kW) qui fonctionnerait pendant une heure. La puissance est exprimée en kW (ou kVA sur vos abonnements) et l’énergie est exprimée en kWh.

Vous avez dit énergie?

L’énergie consommée dans nos logements représente 21% de la consommation totale du territoire. Avec comme énergie principalement utilisée, l’électricité. Mais aussi un peu de gaz de ville, du bois et du fioul.

Dans l’ensemble, les logements français sont anciens et assez mal isolés. Dans certains régions plus de la moitié des résidences principales ont été bâties avant 1975, date à laquelle la première réglementation thermique du bâtiment apparaît et commence à encadrer la performance des nouvelles constructions. De fait 68% de l’énergie consommée sert au chauffage des logements !

Inconfort, humidité, factures d’énergie élevées sont autant de signaux d’alertes qui peuvent amener à considérer les économies d’énergie...

Economiser l’énergie, oui mais pourquoi finalement ?

Pour alléger la facture

Avez-vous une idée du montant de votre facture annuelle d’énergie ? Electricité, gaz, bois… Combien vous coûte chaque mois l’éclairage, le chauffage ou encore la production de l’eau chaude pour se laver ?

En moyenne sur le Parc naturel en 2005, nos logements étaient classés E et engendraient une facture énergétique de l’ordre de 1560 euros par an. Avec les augmentations des prix de l’énergie (+30%), on estime que cette facture est passée à près de 2000 euros en moyenne en 2014.

Diminuer notre consommation d’énergie et réduire notre facture énergétique par 2 selon les énergies utilisées et les choix effectués, c’est possible ! Réduire la consommation de 10 à 20% en agissant uniquement sur des gestes économes, c’est possible également !! Les nombreux foyers engagés dans le défi Familles Economes l’ont prouvé !

Quant on sait que 30% des ménages du Languedoc Roussillon pourraient consacrer + de 15% de leurs revenus à l’énergie en 2020 (logement & transport), du fait notamment à une augmentation des prix de l’énergie, anticiper en faisant le pari des économies d’énergie apparaît plutôt pertinent !

Pour contribuer localement à l’atténuation du changement climatique

Chaque kWh d’énergie non consommé correspond à des gaz à effet de serre non émis dans l’atmosphère. Si l’on veut remplir le défi de réduire d’au moins 15% les émissions de gaz à effet de serre du territoire à l’horizon 2020 par rapport à 2006, il nous faut réduire les consommations d’énergie du secteur résidentiel de l’ordre de 14%.

Territoire littoral, particulièrement exposé aux effets du changement climatique parmi lesquels l’augmentation du niveau de la mer ou encore la raréfaction de la ressource en eau, ici peut être plus qu’ailleurs notre contribution à la lutte contre le réchauffement climatique prend du sens. En savoir plus sur les effets du changement climatique : https://ec.europa.eu

Pour contribuer à la préservation de la ressource énergétique et de la qualité de notre cadre de vie

Toute action de réduction des consommations d’énergie permet, ramenée à une échelle plus globale, de préserver les ressources énergétiques de la planète. Plus localement toute action de maitrise ou de réduction des consommations électriques notamment, permet de limiter la création ou le renforcement de réseaux impactant le paysage et la biodiversité.

Economiser l’énergie, oui mais comment s’y prendre ?

Tout d’abord il s’agit de resituer l’énergie au service de nos usages ! Nous ne consommons pas de l’énergie pour le simple plaisir d’en consommer bien entendu. Le besoin initial est de se chauffer ou bien d’y voir suffisamment clair le soir pour lire un bon polar au coin du feu…

Car c’est de cela dont il s’agit : conserver un service équivalent, voir meilleur, en ayant recours à une quantité d’énergie optimisée.

Dans un premier temps, il s’agit de penser SOBRIETE. Ai-je besoin d’allumer la lumière ? Est-ce que je peux tirer les rideaux? Est ce que mon réfrigérateur est bien dimensionné par rapport à mes besoins ? Ai-je besoin de me déplacer pour faire mes démarches administratives…

Puis dans un deuxième temps on réfléchira EFFICACITE. Pour un même service, certains appareils sont plus performants ou plus adaptés que d’autres. Les étiquettes énergie qui se généralisent aujourd’hui facilitent ce type de comparaison. On choisira par exemple un système lumineux économe et performant en combinant une ampoule LED à un luminaire adapté et bien disposé par rapport au fauteuil dans lequel on apprécie de faire la lecture (au coin du feu toujours !). Un logement isolé sera également plus efficace, il nécessitera moins d’énergie pour atteindre une même température, et bien souvent offrira un meilleur confort en supprimant notamment les parois froides.

Et ne pas oublier le paramètre humain ! De nos comportements et habitudes découlent nos consommations. Le dépoussiérage régulier de l’ampoule LED et du luminaire amélioreront l’efficacité de l’éclairage et l’installation d’un interrupteur à portée de main facilitera le réflexe d’éteindre la lumière avant de sortir de la pièce !

En bref, adopter la démarche NégaWatt au quotidien, car les Watts les moins chers sont encore ceux que l’on ne consomme pas !

Laisser un commentaire